sympto remporte sa bataille contre swissmedic

L'application mobile sympto, didacticiel de la symptothermie, peut rester "dispositif medical classe I". Elle n'a pas l'obligation de se faire certifier "dispositif médical classe II", comme voulait l'y contraindre l'autorité suisse de santé Swissmedic.

Continuer la lecturesympto remporte sa bataille contre swissmedic

Recherche sur sympto par laura symul

UPDATE / les résultats sont disponibles dans cet article

Laura Symul, une chercheuse de l’Ecole Polytechnique de Lausanne, vient de publier un article qui comparait les données de sympto avec celles de kindara. Le but n’est pas encore de confirmer l’efficacité de sympto que nous connaissons depuis 2009, cela sera notre prochaine étape, mais d’analyser les données de ces deux applis en vue d’une meilleure connaissance scientifique.

(suite…)

Continuer la lectureRecherche sur sympto par laura symul