Une politique de communication volontariste

La Fondation existe depuis plus de 20 ans et a innové avec la création d’une nouvelle méthode symptothermique en perfectionnant la méthode Sensiplan avec celle de Rötzer.

Le nom de la méthode “Symptothermie” a été trouvé en 2016 avec la parution du nouveau manuel “la Symptothermie moderne.” Parallèlement, une politique de communication forte existait déjà avec une présence sur les réseaux sociaux (community manager arrivée en 2012), le recrutement d’une responsable de la communication et des contacts avec la presse, un plan de formation professionnalisante pour les conseillères…

En 2017, par décision du Conseil de Fondation, la manuel a été mis en accès libre en PDF et placé sous licence Creative Common CC-BY. Se faisant, le droit d’auteur continue à s’appliquer avec obligation de citation du manuel et de la Fondation à chaque fois que la symptothermie est utilisée ou mentionnée.
Par cette licence CC-BY, la Fondation voulait s’assurer de la pérénité de l’accès à la méthode par toutes les femmes. Elle a continué à mener une politique de communication forte pour promouvoir son approche symptothermique auprès des professionnels et du grand public. Le droit d’auteur protégeant la propriété intellectuelle, la Fondation n’a pas jugé bon à l’époque de déposer une marque commerciale.

Célébrité et confusion entre méthodes

Cependant force a été de constater que le droit d’auteur n’a pas été respecté.

De plus en plus fréquemment, Symptothermie, le nom de la méthode a été couramment dévoyé et utilisé pour qualifier toutes les méthodes naturelles, quelles soient symptothermiques ou non, codifiées ou non. Plus la méthode était connue, plus son nom était utilisé à tort et à travers.

De plus en plus de femmes et de couples se sont retrouvés incapables de savoir quelle méthode ils utilisaient, errant d’un professionnel à l’autre, d’une méthode à l’autre.
Or c’est l’assiduité à suivre une seule et unique méthode qui en fait la fiabilité !

Cette confusion généralisée mettait en danger l’objectif de contraception naturelle des couples (ceux qui utilisent la connaissance du corps pour avoir des rapports non protégés après l’ovulation.)
Mais elle arrangeait probablement certaines indépendantes pour faire la promotion de leurs services commerciaux…

La Fondation ainsi que les conseillères et la responsable de formation ont pu constater cette absence de repères. Des rappels amiables ont été adressés à des professionnelles indépendantes de la Fondation pour qu’elles soient précises sur la méthode enseignée. En vain. Le droit d’auteur n’était pas respecté et la confusion s’étendait.

Toute l’équipe de la Fondation, Conseil et conseillères, a donc décidé de renforcer le droit d’auteur par un dépôt de marques commerciales.
Ainsi chacun pourra savoir en toute transparence quelle méthode symptothermique se cache derrière les noms : Sensiplan TM, Cyclamen TM, Symptothermie TM, Rötzer, Indices combinés, TCOYF… Chaque méthode a ses forces, différentes selon les objectifs poursuivis ou les âges de la femme.

Sympto et Symptothermie sont des marques déposées et enregistrées.

Tous les dérivés de ces deux marques sont réservés à la méthode de la Fondation : conseillère en symptothermie (ou formatrice, monitrice, coach…), symptothermie moderne (utilisation de la méthode avec le didacticiel), symptothermie scientifique (utilisation de la méthode pour la connaissance scientifique du cycle). L’accès à la méthode reste libre via le manuel mais l’usage des termes est codifié.

Les “conseillères sympto” ou “conseillères en symptothermie” forment à la Symptothermie, méthode symptothermique de la Fondation SymptoTherm.
Elles sont formées, certifiées et agréées.
Leur certification est renouvelée tous les deux ans, sous condition de formation continue.

Vous pouvez retrouver la liste des conseillères actives et consulter leurs profils sur le blog.

Le communiqué de presse est visible ici.