La super chanson de la symptothermette

Ici à la Fondation SymptoTherm, on adore discuter avec vous. Et on a souvent l’occasion de découvrir votre créativité. Ce que nous accueillons avec grand plaisir.
Aujourd’hui, on est tous en train de siffloter la chanson de Margaux et Hugo : Symptothermette. Elle date de 2017 mais on ne s’en lasse pas. Et je ne résiste pas à l’envie de partager l’œuvre de cette symptothermette avec vous.

Ça y est, vous l’avez bien en tête, vous aussi ?

Voici les paroles de Margaux et Hugo. Peut-être qu’elles vous parleront. J’avoue que certains mots me parlent plus que d’autres. Mais j’adore l’air et je n’arrête pas de la chanter. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Hugo :
Un thermomètre dans la chatounette,
Ça fait pas coquette et un peu bigote.

Margaux :
Mais sans capote, l’amour c’est plus chouette.
Mets-donc ta baguette, dans ma chatounette.

Hugo :
Pas de pilule, laissons place aux ovules,
Même si parfois je t’embête pour une galipette.

Margaux :
Pas de polémique, c’est symptothermique.
Méthode sympathique et c’est scientifique.

Hugo :
Ils vous gavent d’hormones, ils vous prennent pour des connes.
L‘argent avant tout, la santé au trou.
Et pourtant…

Margaux :
Connaitre son corps, ça ne peut pas faire de tort.
La glaire cervicale, c’est quand même génial.

Hugo :
Par voie orale, rectale ou vaginale,
Prends ton thermomètre, et va te faire…

Margaux :
…belle.

Au passage, j’en profite pour vous redonner le lien de notre chaine youtube : Symptothermie scientifique. Vous y trouverez les témoignages (non chantés) de plusieurs autres symptothermettes.

https://www.youtube.com/c/Symptothermie/videos

Et si vous préférez les témoignages par écrit, c’est ici : Vos témoignages et expériences, un grand merci. N’hésitez pas à y ajouter le vôtre.

Photo by Sammy Sander from Pixabay

Vos témoignages et expériences. Un grand merci !

Merci à vous de nous avoir fait confiance !

Depuis que je travaille avec la Fondation SymptoTherm, je reçois régulièrement les témoignages des femmes que j’accompagne. Nous en avons discuté entre conseillères et nous recevons toutes régulièrement vos remerciements. Alors nous avons décidé d’en faire une page spéciale : un partage de vos témoignages et retours d’expérience qui pourront motiver d’autres femmes à se lancer. Merci à vous toutes ! C’est grâce à vous que Sympto existe et aide chaque jour de nouvelles femmes à se reconnecter à leur cyclicité.

Et puisque c’est vous qui en parlez le mieux, je vous laisse la parole. N’hésitez pas à ajouter vos propres témoignages dans les commentaires. Nous serons ravies de vous lire et de vous répondre !

Vos témoignages

Excellent suivi en Symptothermie qui m’a permis de savoir bien m’observer, interpréter les observations (élixir, col, températures) et également de bien utiliser l’application Sympto. Grâce à cela je me sens autonome pour le suivi de ma fertilité naturellement. Merci à ma conseillère pour sa bienveillance, ses encouragements, sa réactivité et son écoute !

Christine D (2021) après un suivi Sécurité

Cet accompagnement et cet enseignement ont été très riches pour moi, et m’ont transmis des connaissances fiables et valables pour toute la vie, ce qui n’a en réalité pas de prix. Cela m’a également permis de mieux me connaître, ce qui est enrichissant personnellement. Donc un grand merci de mettre à disposition ce savoir qui aide plus d’une femme en ce monde ! Bonne continuation !

Sonia M (2021) après un suivi Sécurité

J’ai bien reçu la certification et j’en suis très contente 🙂 Merci également à ma conseillère pour son suivi. Nos entretiens durant ces 6 mois ont été très agréables et m’ont permis de prendre davantage confiance en moi et redécouvrir mon cycle !

Marion G (2021) après un suivi Sécurité

Un grand merci pour cette fabuleuse découverte de mon corps, je trouve cela tellement important et essentiel… C’est pourquoi j’aimerais moi aussi devenir conseillère en symptothermie.

Marie R (2021) après un suivi Sécurité

Et pour celles qui souhaitent en savoir plus, voici d’autres témoignages très détaillés

Je pratique la méthode de la symptothermie depuis plus de six mois comme moyen de contraception, et en l’ayant apprise grâce à une conseillère. Cette méthode est à la fois aussi fiable qu’une pilule, 100% naturelle, et nous en fait apprendre beaucoup sur notre fonctionnement biologique. En effet, on ne dépend plus de chimie ou d’autres technologies qui peuvent nuire à notre corps, car on acquiert par cette méthode de nombreuses connaissances sur notre cycle qui nous permettent de maîtriser sa sexualité, et ce, à tout moment de notre vie. On respecte ainsi notre corps par son écoute attentive. Ce n’est pas un nouveau produit que l’on achète, mais un lot de connaissances pour toute la vie, ce qui n’a en réalité pas de prix. Pratiquer la symptothermie c’est décider de se faire confiance, de ne plus dépendre de personne, et c’est aussi bénéfique d’un point de vue écologique ainsi que d’un point de vue religieux (car mieux toléré). Je recommande vivement la méthode de la symptothermie, et en particulier avec un suivi par une conseillère! Elles nous soutiennent et nous aident tout au long de notre apprentissage avec elles, donc on sait vraiment où l’on va et on est sûr de ne pas se tromper !

Sybille M (2020) après un Suivi Sécurité

Je suis bien heureuse, fière et reconnaissante d’être là où je suis aujourd’hui et de me considérer comme débutant mon autonomie dans la symptothermie ! J’ai retrouvé mes premiers cyclogrammes que j’observais seule, sans aucune connaissance de la symptothermie, juste mes vécus intérieurs, mon nombre de jours de cycle, le lien avec les phases de la lune… et cela a débuté en octobre 2019. Ca va faire donc deux ans que j’ai l’élan de débuter cette aventure et d’acquérir cet outil. Et aujourd’hui je sens que je commence à l’avoir et à l’intégrer pleinement.
C’est une merveilleuse aventure pour se connaître soi-même, se comprendre et tisser un lien profond dans l’intimité avec mon fiancé qui s’intéresse beaucoup à mon cycle et à ses phases. Génial aussi pour parler de contraception, aborder notre sexualité sous l’angle de la fertilité et de la non-fertilité, nous accorder avec ce rythme cyclique de mon corps de femme.
Moi, je suis arrivée avec des cycles très irréguliers et une envie de m’y connecter, j’observe qu’ils se régularisent gentiment . Cela est une grande joie pour moi et j’ai aussi pu vraiment comprendre et sentir ce que mon cycle a à me dire lorsqu’il est plus long, ou qu’il se dérègle, me montrant souvent des périodes de stress intense.
Tout cela, c’est aussi grâce à ma conseillère et à son accompagnement bienveillant, soutenant, présent, motivant, doux et sans faille. Je suis très reconnaissante d’avoir pu être suivie et accompagnée dans cette aventure et je n’aurai vraiment pas pu faire ce chemin seule je crois. C’est précieux !

Diane W (2021) après un Suivi Sécurité

Certains noms ont été modifiés à la demande des autrices de témoignage pour des raisons de confidentialité.

Et si vous ajoutiez votre propre témoignage en commentaire de cet article ?

Envie de vous lancer ?

Est-ce que ces ces témoignages vous ont convaincue ? Si oui et que vous souhaitez vous lancer dans la grande aventure Sympto. Bienvenue dans le monde de la Symptothermie !

Pour nous rejoindre, c’est facile ! Il vous suffit de vous rendre sur sympto.org ou de télécharger notre application.

symptothermie, méfiez-vous des contrefacons !

L’approche symptothermique a déjà une histoire plutôt longue. Pensez donc : elle va sur ses 60 ans ! Les premières recherches datent des années 1950 et elle a été mise au point vers 1965. Ce n’était pas encore la « symptothermie », mais ses ancêtres, dont certaines aujourd’hui créent une confusion proche de la contrefaçon…

Un peu d’histoire symptothermique

La première méthode symptothermique a été mise au point en Europe, en Autriche, par un médecin épaulé par son épouse. C’était le professeur Rötzer. Inspiré comme d’autres médecins de son époque par le Pape Paul VI, il voulait sensiblement améliorer la méthode du calendrier Knauss/Ogino. Il désirait proposer au couple une façon naturelle de gérer leur fertilité, sans médecin. Il avait amélioré la méthode des températures du Dr Döring ; son épouse lui a alors suggéré d’ajouter le paramètre de la glaire. Dela, il a ensuite créé une synthèse orginale entre la température et la glaire.

Cette première méthode est la méthode du Pr Rötzer et elle existe dans plusieurs langues. Une version américaine existe avec SymptoPro.

De cette approche initiale, d’autres recherches ont permis de mettre au point des variantes au fil des années. Certaines sont tombées en désuétude alors que d’autres ont survécu et ont pris de l’essor :

  • des méthodes nord-américaines (CCL, TCOYF, Séréna pour citer les principales),
  • une méthode anglaise (« les indices combinés » d’Anna Flynn),
  • une méthode française (MAO-Cyclamen)
  • et bien sûr les méthodes germanophones (Rötzer, Sensiplan)
Souvenirs de famille, pour sympto aussi

La naissance de la symptothermie

La symptothermie est la méthode la plus récente de toutes.
Elle vient de Suisse, née dans la partie francophone et créée par deux alémaniques parfaitement bilingues français, avec l’aide de professionnelles françaises.

L’idée de modernité

Harri Wettstein et Christine Bourgeois ont créé cette nouvelle approche il y a plus de 15 ans L’idée était de moderniser la méthode Rötzer que pratiquait et transmettait Christine Bourgeois en créant un outil informatisé.

Leur volonté était de proposer aux femmes un outil non pas de simple notation, mais d’apprentissage d’une interprétation fiable, un outil tellement fiable qu’il serait utilisable pour une contraception naturelle écologique et parfaitement fiable.

Les faiblesses des méthodes anciennes

Devant les difficultés à créer un algorithme correct à partir de l’approche Rötzer, Harri Wettstein s’est tourné vers l’autre grande méthode symptothermique européenne : NFP Sensiplan (« natural family planning » ou méthode de planification familiale naturelle de Sensiplan.)
Épaulé par les presque 30 ans d’expérience en interprétation manuelle de Christine Bourgeois, Harri Wettstein a soumis le nouvel algorithme Sensiplan à de nombreux tests : parfois, celui-ci déterminait justement l’état de la fenêtre de fertilité et parfois faussement ! Christine Bourgeois criblait chaque réponse de son expertise. Elle savait repérer les signes clairs de basculement entre fertilité et infertilité, sans pitié…

Devant toutes les faiblesses ou incohérences d’interprétation de l’algorithme Sensiplan, il a fallu innover !
Hors de question de proposer un logiciel approximatif pour former à une contraception : le prix de l’échec est trop cher…
La méthode Rötzer est donc venue au secours de la méthode Sensiplan pour l’améliorer et résoudre les difficultés d’interprétation. Un algorithme informatique ne réfléchit pas, il applique les règles. Il met en valeur celles qui sont approximatives jusqu’à ce que celles-ci soit corrigées.

Une nouvelle méthode

La fusion des deux méthodes a donné naissance à une nouvelle approche : la Symptothermie Elle a été nommée ainsi pour éviter toute confusion, toute contrefaçon, avec ses ancêtres. Comme un enfant, elle n’est ni l’un ni l’autre et un peu des deux. La symptothermie donne une interprétation à 100% fiable et fidèle à la physiologie observée.
La méthode a été publiée dans un manuel « la symptothermie complète » en 2007 et 2012. Le nom a été inventé à l’occasion de la première version complète de 2012.

Le manuel de symptothermie complète

Fiabilité et apprentissage symptothermiques

Chez Rötzer

La méthode Rötzer est une méthode relativement fiable qui demande un apprentissage long. Sa fiabilité est établie à 99,4-99,6% et les suivis pendant l’apprentissage s’étalent sur 12 mois.

Évidemment, tout se fait à la main et la femme va rencontrer son instructrice au départ puis chaque trimestre…

Chez Sensiplan

La méthode Sensiplan a la même fiabilité, également de 99,4-99,6%. Une méta-étude sur 20 ans avec plus de 30 000 cycles l’a déterminée. Scientifiquement, la méthode est suivie par l’université d’Heidelberg, la plus ancienne université d’Allemagne.

Ici encore, elle se pratique exclusivement à la main avec un apprentissage de minimum 6 mois.
Quelques applications existent, indépendamment de la structure Sensiplan. Celle en langue allemande mynfp. de n’a pas été évaluée lors de l’étude de FACTS. Cette étude place sympto comme première application symptothermique.

L’appli chinoise de Femometer semble exister pour pousser à la vente du thermomètre connecté. Une fois de plus, personne ne sait si elle est fiable et elle reste obscure sur le devenir des données personnelles.
L’appli française (Moonly, toujours en développement) prétend travailler avec les règles Sensiplan que sympto avait améliorées dans sa version Rötzer de 2008. Mais leur fiabilité dans l’interprétation n’est pas connue. Et tout comme l’appli mynfp, moonly ne permet pas à la conseillère de suivre la qualité des observations au jour le jour sur une interface telle que celle développée par sympto.org.

Chez Cyclamen (MAO/CLER)

La troisième méthode dont je vais parler dans cet article est « Cyclamen » car elle est très présente en France, suivie par l’université Claude Bernard de Lyon. Le personnel médical est le principal instructeur, encore une fois, sa fiabilité n’est pas clairement établie.
Elle utilise des calculs de moyenne pour déterminer la montée ; c’est la grande différence avec les autres approches citées plus haut.

Elle a fait l’objet d’une seule étude (Ecochard & al, 1989-1991, sur 6740 cycles de 626 couples) où les sujets Cyclamen étaient mélangés avec d’autres pratiquant la méthode de la glaire seule de Billings.
Il ressort de cette étude une fiabilité de 88,4% en usage courant ; ce taux est un peu meilleur que Billings dont l’efficacité est établie autour de 77%. Nous sommes cependant loin des résultats permettant une contraception en toute confiance.

Des applications sont désormais accessibles mais elles ne permettent qu’une interprétation limitée : la femme doit être capable d’interpréter elle-même son cycle. L’apprentissage est encore une fois de six mois minimum.

Et qu’en est-il des fiabilités ?

La fiabilité de la symptothermie est au moins celle de Sensiplan qu’elle a intégrée : 99.4% , avec abstinence en période fertile et 98% avec usage du préservatif.
L’application Sympto a un algorithme parfaitement au point et se ne trompe jamais pour autant que les observations soient à peu près correctes et cohérentes. C’est un parfait didacticiel qui devient ensuite un excellent bloc-notes.

La méthode va demander 6 mois d’apprentissage pour être parfaitement autonome mais les bénéfices de la méthode sont accessibles souvent entre le 1er et le 3ème mois de pratique grâce au logiciel didacticiel.
Chaque conseillère est certifiée pour 2 ans. Elle doit renouveler son certificat lors d’une formation continue pour rester à la pointe de la méthode.

Chaque conseillère reçoit un certificat
Chaque conseillère reçoit un certificat à afficher

Aujourd’hui, la symptothermie est sujette à confusion voire contrefaçon !

Sur les réseaux sociaux, dans les sites internet, sur les blogs, tout le monde parle de « symptothermie. » Partout, il est fait un panégyrique de cette façon de vivre sa fertilité au naturel et de pouvoir enfin avoir une contraception fiable.

Confusion ou contrefaçon ?

Conseillères, monitrices, utilisatrices toutes parlent de « symptothermie ».
Dans leur présentation, toutes ces monitrices/formatrices/conseillères parlent de symptothermie (parfois même de sympto.) Il faut souvent creuser et rechercher leur parcours complet pour déterminer quelle méthode elles pratiquent et enseignent.

De nombreuses utilisatrices et monitrices postent des « cyclogrammes » sur les réseaux sociaux ou leur blog. Cependant, à y regarder de plus près, bien des tableaux de fertilité postés ne sont pas des tableaux de symptothermie ! Ici, c’est un tableau selon Cyclamen, là du Sensiplan ou là encore du Rötzer. Ce sont des tableaux symptothermiques, oui. Mais pas des « cyclogrammes » de symptothermie, d’où le terme un peu fort de « contrefaçon » pour étiqueter cette confusion orchestrée.

L’utilisatrice s’y perd et croit faussement pratiquer la symptothermie… L’apprentissage, forcément manuel, est plus long donc plus rentable pour la professionnelle dans ces autres méthodes symptothermiques. Et malheureusement, pendant ce temps-là, l’apprentie peut se décourager ou prendre des risques amenant une grossesse surprise…

Une notoriété bien méritée

Depuis le début, la Fondation SymptoTherm a eu une politique de communication dynamique pour faire connaître la symptothermie. La promouvoir est d’ailleurs dans sa charte fondatrice.
Les actions vers l’extérieur se sont enchaînées et accélérées :

  • le roman éducatif « Sandra et Timmy » en 2006 par Harri Wettstein a ouvert la voie avec la sexualité dans l’amour face au sexe produit de consommation et à la pornographie
  • la nouvelle version en 2009 de l’algorithme Sympto
  • la sortie du manuel complet « la symptothermie complète » en 2012
  • la création en 2016 du groupe Facebook « symptothermie »
  • le « Sympto basic » écrit par Angela Walder et Pryska Ducoeurjoly
  • la création de ce blog sympto par Pryska Ducoeurjoly (journaliste et ex chargée de communication de la Fondation) et du site symptothermie.com, d’une chaîne Youtube et de nombreuses interviews
  • la mise au point du programme de e-learning de Symptothermie.pro
  • la professionnalisation des conseillères avec la politique de formation
  • l’écriture de plusieurs ouvrages sur la féminité et la fertilité qui citent largement la méthode (par moi)

Grâce à notre action, le terme « symptothermie » est de plus en plus connu. Les autres approches symptothermiques peuvent en bénéficier, cela ne les autorise pas à s’approprier le nom et à générer une confusion-contrefaçon.
« Symptothermie » n’est pas un nom commun ! Symptothermie est le nom de la méthode créée par la Fondation Symptotherm.
Le droit d’auteur de type CC-BY le protège. Nous avons voté cette licence en connaissance de cause pour permettre l’essor de la Symptothermie, non son dévoiement.

ouvrez l'oeil !
A vous de vérifier quelle méthode vous apprenez…

Se mettre à la « vraie » symptothermie

Toute conseillère ou monitrice doit donc pouvoir prouver à sa future apprentie qu’elle pratique bien cette méthode symptothermique et non une autre.
Créer et entretenir volontairement une confusion est une démarche de contrefaçon, comme sur un marché où circule des copies de moindre qualité que la marque d’origine…
Que dire alors de la relation de confiance à la base d’un apprentissage de qualité ? Quelle crédibilité accorder à une monitrice qui pratique deux ou trois méthodes différentes ? Est-elle seulement convaincue par une seule ? Ou est-ce parce que son certificat de compétences est expiré ? Est-elle d’ailleurs simplement certifiée en « symptothermie version authentique » et quelle est la légitimité du certificateur éventuel ?

Comme dans les contrefaçons de médicaments, la confusion peut créer des risques pour l’utilisatrice ; celle-ci, trop confiante, ne sait même pas quelle méthode elle pratique.
Et lui proposer une méthode autre sous le nom de « symptothermie » pour lui soutirer plus d’argent ou par facilité de communication manque d’éthique.

Je vous invite à vous (in)former correctement pour pratiquer la meilleure des méthodes symptothermiques et des méthodes naturelles : la symptothermie !

Ceci est un article invité écrit par Fabienne Goddyn, conseillère, créatrice de Symptothermie.pro et votante de la licence libre CC-BY. Fatiguée de devoir expliquer qu'elle pratique la "vraie" symptothermie, en butte régulièrement à des pratiques de confusion-contrefaçon, elle a souhaité faire cette mise au point sur le blog officiel de la Fondation. La Fondation a justement entrepris de rappeler à tous les utilisateurs créateurs de confusion le contenu de la licence.
Dans la suite de cet article, vous pouvez retrouver  "7  questions pour valider les compétences de votre conseillère" sur son site.

Sympto Stars : notre nouvelle appli en avant-première !

L’application Sympto évolue !

Dans quelques semaines, nous accueillerons notre nouvelle appli Sympto Stars. Elle sera disponible sur iPhone et sur Android. L’accès web évolue lui aussi pour s’adapter à cette nouvelle appli.

Pour développer ces deux applications, nous avons travaillé avec notre partenaire historique Comundus, situé près de Stuttgart. C’est la société Comundus qui nous a déjà développé l’appli actuelle Sympto Plus. On lui doit aussi la modernisation et la sécurisation de sympto.org.

Les nouveautés de Sympto Stars

Moderne et intuitive, elle conserve toutes les fonctionnalités de Sympto Plus mais en mieux. Et elle est toujours aussi fiable !

Son tableau de bord très clair simplifie les enregistrements de vos observations au quotidien. Tout est mis en place pour une utilisation facile dès l’installation sur votre smartphone.

Vous pouvez maintenant télécharger vos cyclogrammes en pdf directement sur l’application Sympto Stars ! Plus besoin se connecter sur internet depuis votre ordinateur pour les récupérer.

Beaucoup d’entre vous nous ont demandé à voir les phases de la Lune dans leurs cyclogrammes. C’est chose faite ! Vous saurez ainsi si votre cycle est aligné sur la Lune, ou si elle impact les différentes phases de votre cycle. Vous en apprendrez encore plus sur votre fonctionnement cyclique.

Et bien plus encore. Rendez-vous dans quelques semaines !

Voici pour vous un aperçu en avant-première de votre futur cyclogramme sur l’appli Sympto Stars.

Nouvelle appli Sympto Star
Il manque encore quelques petites choses, mais ça donne envie, n’est-ce pas ?

Quelques petits changements

La nouvelle appli Sympto Stars sera disponible en abonnement mensuel pour un prix en cours d’étude et entre 2 et 4 € par mois. Nous vous la proposerons aussi à un tarif préférentiel avec un système d’abonnement annuel. C’est une rupture dans notre politique de prix. Mais rassurez-vous, cette appli est tellement plus complète et moderne que vous en serez ravies !

Et si on a déjà Sympto Plus ?

L’ancienne appli Sympto Plus fonctionne toujours ! Vous pouvez bien sûr continuer à l’utiliser. Par contre, nous ne pouvons pas maintenir deux applications en parallèle. Donc elle n’évoluera plus. Si vous souhaitez bénéficier des nouvelles fonctionnalités, il faudra passer sur la nouvelle appli Sympto Stars.

En savoir plus sur le projet

Vous voulez plus d’informations ? Vous pouvez vous rendre sur la page Credofunding pour en savoir encore plus…

Le secrétaire de la Fondation, Harri Wettstein, se tient à votre disposition si vous avez des questions. N’hésitez pas à le contacter ou à discuter avec nous sur notre page facebook Sympto France.

A très bientôt !

Photo by Sven Kammann from Pixabay 

Contraception et confinement : ne dépendez plus d’une pilule!

Dépendre d’une pilule, d’un stérilet ou d’un implant pour sa contraception, ce n’est pas la panacée ! Avec l’épidémie de coronavirus et la fermeture des activités de fabrication pharmaceutique, nous ne sommes pas à l’abri d’une pénurie de médicaments et les contraceptions chimiques ne font pas exception.

Les tensions d’approvisionnement des médicaments ne datent pas d’hier : les causes sont principalement une production en flux tendu et la concentration de la production des principes actifs en Inde et en Chine. Ce pays produit à lui seul 40 % des molécules nécessaires à la fabrication de médicaments !

Autre problème avec le confinement, c’est qu’il devient de plus en plus difficile d’effectuer un suivi médical. Or les contraceptions chimiques nécessitent absolument ce suivi à cause des effets secondaires. Dernièrement, le gouvernement a d’ailleurs autorisé la délivrance de pilule sur la base d’ordonnances passées…

Une contraception 100 % naturelle et autonome?

Cette contraception existe, c’est la symptothermie. Elle est simplement basée sur l’observation de signes de fertilité qu’il est facile d’apprendre à reconnaître, surtout avec l’aide d’une conseillère au début. Les deux principaux signaux observés sont la température (à l’aide d’un thermomètre numérique) et le mucus cervical (l’élixir, qui change d’apparence au cours du cycle). Ce double contrôle va garantir la fiabilité de la méthode, qui correctement pratiquée affiche le même taux que la pilule.

Le manuel d’apprentissage de la fondation SymptoTherm détaille tous ces aspects. Il est d’ailleurs en accès libre en pdf depuis 2013, avec une nouvelle édition en 2020 ! Certes l’usage du préservatif ou d’une méthode barrière comme le diaphragme (qui n’a pas besoin d’être acheté à chaque utilisation) reste indispensable en phase fertile si vous ne voulez pas tomber enceinte. Mais on peut s’en passer allègrement et l’esprit serein pendant toutes les phases d’infertilité.

Pourquoi cette méthode de gestion de la fertilité est-elle capable de vous rendre vraiment autonome ?

Vous ne dépendez de personne

Vous n’avez plus besoin d’une pilule, ni d’un suivi médical pour gérer vous-même votre fertilité quel que soit votre objectif : conception, contraception, observation. Même confiné, un couple peut gérer lui-même sa contraception, savoir quand il doit s’abstenir d’un rapport sexuel (ou varier les câlins) ou au contraire savoir quand il possible de se rapprocher sans risque d’une grossesse. Même en cas de pénurie de tests de grossesse, avec la symptothermie, vous savez si vous êtes enceinte, ou pas, très rapidement.

Vous avez LA connaissance

Alors que les contraceptions conventionnelles ne permettent pas de connaître votre corps, avec la symptothermie vous savez précisément comment se passe votre cycle et quand s’est produit l’ovulation. Ainsi vous êtes capables de savoir si vous êtes fertile ou infertile au jour près. C’est beaucoup plus fiable que les méthodes de grand-mère basées sur le simple calcul du nombre de jours!

Par ailleurs, vous êtes plus à même de décrypter vos états émotionnels et vous surfez sur la vague des saisons de votre cycle avec joie et assurance. Vous pouvez aménager vos temps de travail et de repos en fonction de votre situation hormonale mais vous pouvez aussi mieux communiquer vos humeurs à votre partenaire. Ce dernier vous comprendra ainsi beaucoup mieux ! Ce qui peut être très utile en période de confinement…

Vous êtes beaucoup plus libre

Vous pouvez arrêter de vous observer et de pratiquer la symptothermie à n’importe quel moment de votre cycle. Alors qu’avec une contraception hormonale comme la pilule, il est difficile de changer d’avis du jour au lendemain. Il vous faudra aller au bout de votre plaquette pour ne pas vous perturber. Pire, avec le stérilet ou l’implant hormonal, vous avez absolument besoin de prendre une consultation médicale pour retirer le dispositif.

Vous préservez votre santé

La symptothermie est 100 % naturelle et sans effets secondaires. Mieux, elle permet de connaître avec précision votre cycle et donc de reconnaître un dysfonctionnement éventuel. Sachez que l’observation du cycle a tendance à le régulariser. C’est une constatation empirique qu’ont pu faire de nombreuses praticiennes en symptothermie ! Le fait de poser le regard sur le cycle effectue un rétrocontrôle : votre conscient est informé de l’évolution ou du dysfonctionnement du cycle et le régularise grâce à l’hypothalamus, le grand chef d’orchestre de vos hormones.

Vous bénéficiez d’une grande flexibilité pratique

En effet, vous n’êtes pas obligée de vous observer tous les jours. Il suffit d’être un minimum vigilante pendant les jours de fertilité afin de pouvoir caractériser avec précision le jour de votre ovulation. Contrairement à une idée répandue, il n’est pas nécessaire de prendre sa température à la même heure, mais simplement au réveil. Après l’ovulation, vous n’avez plus besoin de vous observer jusqu’à la fin de vos prochaines règles. Ce n’est pas du tout le cas avec la pilule qui demande une vigilance quotidienne à une heure précise.

Dès maintenant, n’attendez plus et lancez-vous dans un apprentissage pour conquérir votre totale autonomie en quelque cycle !

Pour en savoir plus sur le moyen d’apprendre la méthode symptothermie et sur l’application mobile sympto, rendez-vous sur sympto.org
Un suivi à distance peut être effectué avec une conseillère de la fondation SymptoTherm en vue de vous aider à acquérir rapidement et en toute sécurité les fondamentaux de cette méthode vraiment révolutionnaire pour gérer sa fertilité.

liens utiles:

Le Manuel complet totalement offert pour apprendre la symptothermie
Votre appel stratégique offert avec une conseillère sympto pour une analyse de votre situtation

Déclenchez facilement votre suivi « Sécurité » avec 6 X20 mn de consultation, 6 mois de suivi et l’appli web à vie

Ce que révèlent les applis mobiles sur le cycle féminin (etude)

Vous êtes nombreuses (et nombreux) à vous poser des questions sur la pertinence d’une application mobile pour apprendre la symptothermie, la plus fiable des méthodes naturelles. En 2019, une étude parue dans la revue Nature Digital Medicine s’est intéressée aux données récoltées par les utilisatrices de deux applications mobiles, sympto et Kindara. Cette étude confirme qu’une bonne application mobile peut nous apprendre énormément de choses sur notre cycle!

110 000 cycles !

Dirigée par Laura Symul, chercheuse à l’université de Stanford (Etats-Unis), cette étude analyse des milliers de cycles, tout simplement grâce à des données récoltées chez soi, sur un mobile. Une somme d’informations, peut-être imparfaite, mais jusqu’à présent absolument inédite! Tout le travail de Laura Symul et son équipe a été de sélectionner les cycles où il y avait suffisamment d’observations pour permettre de caractériser le moment de l’ovulation. Au final, l’étude a pu compter sur près de 110 000 cycles!

Continuer la lecture de Ce que révèlent les applis mobiles sur le cycle féminin (etude)

La symptothermie expliquée aux sages-femmes

L’une de nos conseillères est très discrète sur les ondes mais néanmoins très active ! Angéla Walder-Lamas travaille au Planning Familial de Genève comme sage-femme et vient de publier un article dans Obstetrica de septembre 2019 à destination des professionnels de santé. Elle y parle de la prescription et du suivi en symptothermie.

Vous pouvez découvrir l’article ici : Article Obstetrica_9_2019_Walder-Lamas

Angela Walder Lamas, conseillère en santé sexuelle et sage-femme, unité de santé sexuelle et planning familial, Hôpital Cantonal et universitaire de Genève HUGE

Lien entre suivi et fiabilité

Se lancer dans la symptothermie est un choix sérieux qui impacte le couple qui décide d’en faire sa contraception ou son aide à la conception.
Le suivi et la fiabilité sont-ils liés ? Comment se déroule un suivi ? Qu’apporte un suivi de plus que le manuel ? Comment choisir la bonne formule ? Comment choisir sa conseillère ?

Continuer la lecture de Lien entre suivi et fiabilité

sympto remporte sa bataille contre swissmedic

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 09/09/2019

L’application mobile sympto, didacticiel de la symptothermie, reste « dispositif medical classe I ». Elle n’est pas dans l’obligation de se faire certifier « dispositif médical classe II », comme voulait l’y contraindre précipitamment l’autorité suisse de santé Swissmedic.

Continuer la lecture de sympto remporte sa bataille contre swissmedic

Symptothermie : formez-vous ! (video conseillere)

Isabelle Hollaender , conseillère sympto, livre son témoignage vidéo à propos de l’apprentissage de la symptothermie.

 » La Symptothermie, la plus fiable et simple des méthodes naturelles de régulation des naissances…à condition d’être formée ! Avec une solide formation et 20 ans d’expérience, j’accompagne des femmes de 18 à 50 ans pour les former en profondeur afin qu’elles deviennent autonomes et pratiquent la Symptothermie en toute sécurité et sérénité « .

Continuer la lecture de Symptothermie : formez-vous ! (video conseillere)

L'actu du didacticiel sympto, appli de la symptothermie moderne ET scientifique

%d blogueurs aiment cette page :