Les actualités de la symptothermie et de la Fondation Symptotherm pour la démocratisation de la gestion de la fertilité au naturel :

  • Mises à jour de l’application sympto®
  • Actualités de la Fondation
  • Nouvelles offres de la Fondation

Non, sympto n’est pas un dispositif médical !

logo fondation

Fin janvier 2016, Swissmedic, l’autorité helvétique des produits de santé, a déclaré « non-conforme » l’appli mobile sympto qui permet aux femmes de gérer écologiquement leur fertilité grâce à la symptothermie moderne. La fondation SymptoTherm dénonce une dérive éthique dans un contexte de surmédicalisation de la fertilité. Elle s’oppose fermement à ce classement en portant l’affaire devant le tribunal administratif pour que son outil didactique ne soit pas qualifié de « dispositif médical », comme entend l’imposer Swissmedic, sur la base d’une interprétation erronée des recommandations européennes. (suite…)

Continuer la lectureNon, sympto n’est pas un dispositif médical !

sympto, l’appli qui libère la femme au tribunal administratif face à Swissmedic

[sympto vs Swissmedic] : l’autorité suisse vient de déclarer “non-conforme” l’appli sympto qui permet à la femme de gérer sa fertilité de manière naturelle. Ce sera au tribunal administratif de juger si oui ou non sympto fait office de dispositif médical. C’est le début de la saison 2, celle du volet judiciaire. Résumé des épisodes précédents…

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

(suite…)

Continuer la lecturesympto, l’appli qui libère la femme au tribunal administratif face à Swissmedic

Pourquoi sympto n’est pas un dispositif médical (affaire Swissmedic)

Va-t-on assister à un bras de fer entre l’autorité suisse des produits de santé, Swissmedic, et la fondation Symptotherm qui a développé une appli mobile pour gérer naturellement la fertilité. Actuellement, Swissmedic demande à sympto, un outil numérique révolutionnaire, de se conformer à la législation applicable aux « dispositifs sympto freemédicaux ». L’histoire du pot de terre contre le pot de fer ? Pour l’instant, on n’en est qu’aux échanges de courriers…

[Mise à jour : la suite du feuilleton]

(suite…)

Continuer la lecturePourquoi sympto n’est pas un dispositif médical (affaire Swissmedic)

Harri Wettstein, l’homme qui voulait libérer les femmes…

Secrétaire de la fondation SymptoTherm, Harri Wettstein œuvre pour une contraception douce, la symptothermie. Il dénonce les obscurantistes de tous bords qui conservent le secret sur ce véritable Da Vinci Code féminin. Entretien

La symptothermie est une alternative fiable aux contraceptifs hormonaux. Comment expliquer qu’elle ne soit pas plus connue ?

HARRI Wettstein, dans le jardin d'Eden, oeuvre à la réconciliation de l'Homme et de la Femme
Harri Wettstein, cofondateur et secrétaire de SymptoTherm est docteur en psychologie de l’Université de Lausanne, philosophe et auteur.

Parce que cette contraception bouscule et dérange à de très nombreux niveaux… Lorsqu’une femme découvre l’existence de la symptothermie, c’est souvent à l’issue d’un parcours contraceptif chimique qu’elle ne supporte plus. Sa découverte est le fruit d’une révolution personnelle après des années de questionnements. Très peu de médecins ou gynécologues vont lui apporter cette connaissance qu’ils n’ont eux-mêmes pas apprise. On va plutôt proposer à la femme des « solutions » qui stérilisent sa féminité, entravent sa créativité liée au cycle fécond de ses hormones. C’est encore et toujours une forme de domination masculine, sous un discours pseudo-émancipateur. Les médecins nous ridiculisent, l’éducation sexuelle nous évite. Même le courant écologiste officiel nous boude. Finalement, la santé publique, si elle nous attaquait – parce que nous pouvons garantir cette contraception – nous rendrait un énorme service. Pour l’instant, elle fait comme si nous n’existons pas. (suite…)

Continuer la lectureHarri Wettstein, l’homme qui voulait libérer les femmes…

Contraception féminine : Le Da Vinci code « sympto » en open source

Engagée aux côtés des femmes dans la gestion de leur fertilité, la fondation SymptoTherm vient de mettre en mode collaboratif, avant un open source complet,  le code logiciel de son application…

Continuer la lectureContraception féminine : Le Da Vinci code « sympto » en open source