La symptothermie, un chemin vers soi

“Un jour, une amie m’a parlé de la symptothermie, explique Emilie Blanc, 29 ans. C’est avec beaucoup de réticence au départ que j’ai étudié cette méthode. J’avais perdu confiance en la fiabilité d’une telle approche. C’est finalement au cours d’une formation que j’ai eu la révélation. Là j’ai compris la puissance de cet outil, qui est bien plus qu’une contraception. J’ai senti un accord complet avec mon corps, cela a renouvelé ma féminité”.

>> LIRE A SUITE sur femininbio.com

Laisser un commentaire