Archives par mot-clé : contraception naturelle

sympto, l’appli qui libère la femme au tribunal administratif face à Swissmedic

[sympto vs Swissmedic] : l’autorité suisse vient de déclarer « non-conforme » l’appli sympto qui permet à la femme de gérer sa fertilité de manière naturelle. Ce sera au tribunal administratif de juger si oui ou non sympto fait office de dispositif médical. C’est le début de la saison 2, celle du volet judiciaire. Résumé des épisodes précédents…

Afficher l'image d'origineAfficher l'image d'origine

Continuer la lecture de sympto, l’appli qui libère la femme au tribunal administratif face à Swissmedic

Témoignages sur la symptothermie, contraception naturelle

Elles pratiquent la symptothermie, la meilleure alternative pour une contraception ou conception naturelle! Elles utilisent aussi l’application mobile sympto!

Notre REVUE DE PRESSE sur Symptothermie.com

La vidée Bonne année 2017 du groupe FB Symptothermie :

Lire aussi dans cet article de multiples témoignages : « Chéri, j’ai retrouvé ma libido! »


Alyson

« Avant: prise de pilule pendant 10 ans. J’étais comme éteinte. Ma spiritualité, ma créativité, ma féminité était perdue dans le profond de moi-même. Plus les années passaient et moins l’envie était présente.
Après: 3 ans sans pilule, 2 ans avec sympto. Je me suis ouverte, mon ouverture d’esprit, mon ouverture aux autres à fait un bond! Ma féminité, ma libido, ma créativité, ma spiritualité se sont complètement développées, épanouies en moi. Je me sens vivante, riche et pleine de couleurs… J’aime écouter mes besoins et connaître mon corps de mois en mois. Une notion de respect et d’intimité s’est crée entre ma tête et mon corps. Je suis vraiment épatée de notre puissance et pouvoir féminin. Je n’ai jamais autant été fière et heureuse d’être une femme! »


Chrystelle (groupe FB Symptothermie)

« Coucou les filles! Ce petit post pour vous partager ma joie d’avoir découvert la symptothermie…
Après mon accouchement y a 2 ans et demi, j’ai opté pour un stérilet aux hormones. Après 1 année j’ai dit à ma gynéco qu’il ne me convenait pas parce que j’avais des douleurs assez violentes dans la cuisse droite pendant mes règles et j’ai eu 2 kystes fonctionnels qui ont pété en l’espace de 6 mois… Elle m’avait alors dit qu’il fallait encore attendre un peu que mon corps s’y fasse… Du coup j’ai attendu encore 1 an et au dernier contrôle, je lui ai demandé de le retirer car en plus des symptômes cités ci-dessus, j’avais une grosse perte de libido… Elle n’a pas rechigné et me l’a enlevé tout de suite… Après elle m’a prescrit une pilule et je ne l’ai jamais prise…
En surfant un peu sur le net à la recherche de différents moyens de contraception, je suis tombée sur la symptothermie qui m’a tout de suite emballée car il ne faut pas se farcir des hormones et du coup plus de symptômes!
J’ai commencé il y a 3 cycles et je suis vraiment super contente! Plus de symptômes tels que douleurs, kystes et perte de libido!
3 cycles pendant lesquels une conseillère sympto m’a suivie et a validé chacune de mes ovulations et qui m’a donné des conseils!
Si je peux donner un conseil à toutes celles qui hésitent, foncez!!! Cette méthode permet de connaître son corps et de se sentir libérée de toutes ces hormones qui nous pourrissent la libido et le corps!!! »


Mathilda (groupe FB Symptothermie)

« Voilà, juste pour vous dire : 1 an de symptothermie pour moi ce mois-ci 😃 Juste tellement satisfaite ! De gros bisous à vous toutes »


Esther (messagerie Sympto)

Bonjour ! J’ai terminé il y a plusieurs mois, la phase d’apprentissage de 6 mois avec ma conseillère. J’ai été ravie de cette formation et je vole maintenant en solo. Je suis très satisfaite de l’enseignement et de l aide que j’ai reçue. Je me connais et me gère de façon naturelle et c’est la liberté. La symptothermie est une bénédiction que je recommande des que j’en ai l’occasion. De tout coeur merci pour tout ce que vous avez mis en place. L’accès gratuit à l’application est super. Mon compagnon et moi sommes ravis. J’ai connu la symptothermie sur Facebook. D’ailleurs le groupe est également d’une grande aide. Je suis très contente de ce choix de contraception / conception. Merci à toute l’équipe.


Margot (groupe FB Symptothermie)

« Contente de voir tous ces messages qui disent la même chose « hâte de commencer, c’est parti, contente de connaître la sympto, ce soir dernière pilule, ce matin 1ère température, j’attends le manuel, le thermomètre …  »
On a toutes (ou presque) eu peur ou douté, senti pas capable.
Cette petite confiance en soi qu’il me manquait ? Après 4 cycles, je l’ai, je le sais maintenant, grâce au groupe et à ma conseillère derrière moi.
Grâce à tous ces messages de jour en jour je sais que j’ai fait le meilleur choix pour moi.
Grâce à la confiance qu’on se donne je suis sereine.
(Et grâce à l’éviction des hormones je ne pleure même pas en écrivant ce message !)
Bon début à toutes les nouvelles, je suis moi aussi encore nouvelle mais j’avance. »


Beiwé (groupe FB Symptothermie)

« Pour ma part, j’utilise la sympto depuis 2 ans, et zero échec en mode contraception. J’ai commencé les premiers mois en autodidacte (…). Ensuite, j’ai pris un abonnement pour bénéficier de l’aide d’une conseillère, plus parce que j’avais mille et une questions que par crainte. Avant de commencer la méthode, j’en ai parlé avec mon copain pour le prévenir que c’était une méthode qui demandait l’implication des deux partenaires. Il a trouvé le concept super, il m’a écoutée, soutenue, ça nous a beaucoup rapprochés, et ça lui a permis de mieux comprendre cet être complexe qu’est la femme, aussi. Que du bon !»


Lucie (groupe FB Symptothermie)

« J’ai découvert la symptothermie il y a 6 ans et c’est seulement maintenant que je me lance, avec un peu la trouille mais l’implant c’est plus possible. Retrait de l’implant et c’est parti pour quelques mois de préservatif en testant sympto. J’espère que ça va bien se passer et surtout j’espère retrouver ma libido disparue depuis 7 longues années. En tout cas merci à toutes pour vos témoignages encourageants et merci pour le manuel qui est très bien expliqué, j’étais un peu dubitative mais j’y ai trouvé toutes les réponses pour éteindre mes doutes ! »


Chloé (groupe FB Symptothermie)

« Je viens de finir mon premier cycle ! Je suis épatée par la méthode et reconnaissante : normalement j’aurais flippé car mon cycle a été plus long que la normale, mais grâce à sympto je savais exactement où j’en étais. Super agréable ! »


Alicia (groupe FB Symptothermie)

« Aujourd’hui je valide ma première ovulation après 9 longues années de pilules, stérilet et autres anneaux. J’ai eu du mal à me faire confiance mais cette fois je pense que c’est la bonne ! J’ai jamais été aussi heureuse de prendre conscience de mon corps. Merci à toutes celles qui m’ont encouragée à faire cette démarche. Ma vie a changé ! »


Stéphanie (groupe FB Symptothermie)

« Je suis fière de vous informer que j’ai terminé enfin la lecture du manuel.
Je suis moins perdue qu’au début, ça c’est sûr !
Bon j’avoue ne pas avoir lu les passages « allaitements », « pré-ménopause »…
Je pense relire les premières pages qui n’ont pas été évidentes pour moi avec toutes ces découvertes et du vocabulaire inconnu jusqu’à présent.
Allez j’y crois, je vais y arriver ! Bientôt la formation avec une conseillère! J’ai hâte !
Je voulais partager mon enthousiasme avec vous ! »


Svetlana (groupe FB Symptothermie)

Ça y est je me lance enfin ! Après avoir lu vos témoignages, articles et diverses infos sur le sujet je me suis ENFIN décidée à acheter le thermomètre approprié, télécharger l’appli et débuter cette aventure ! Y a plus qu’à attendre mes lunes ! A bientôt pour bien débuter en votre compagnie ! »


Stéphanie (groupe FB Symptothermie)

« Je voulais juste partager ma tite victoire d’aujourd’hui…Sympto m’avait annoncé une dpa (date prévue d’accouchement) au 30 du mois mais la roue de mesure gynéco bloquait sur le 20 (sauf qu’on n’a pas toutes des cycles de 28j pff), bref, j’ai eu mon écho de datation et ma dpa a été confirmée au 31.
Sympto avait raison, malgré le fait que mes 5 dernières ovulations n’aient pas été détectées ^^.
Je suis happy juste pour ça, en plus ma sage-femme pratique la sympto donc nickel !


Lara (groupe FB Symptothermie)

« Coucou les filles!
Troisième docteur à qui je parle en m’aidant de la symptothermie et 3e succès.
Pour résumer: Je souffre de douleurs intenses dans les bras depuis des années sans trouver la cause. J’ai la vague impression que les douleurs sont plus fortes avant mes lunes, je commence à le noter. Je ne prends plus la pilule depuis 8 ans, mais je ne connais pas bien mes cycles pour autant.
Et puis, je tombe sur ce groupe. Révélation. Ma curiosité au maximum, je dévore le manuel et commence à tout noter sur les cyclogrammes avec l’aide d’une super conseillère. Je note mes observations ET mes douleurs par intensité de – à +++. Très vite je me rends compte que mes douleurs sont très intenses entre l’ovulation et le début de mes lunes. J’en parle au médecin qui me suit en lui montrant mon cyclogrammes et en lui précisant que je n’ai jamais eu de douleur en étant enceinte.
Il me prend un rendez-vous au centre de la douleur, mais me fait faire un bilan hormonale chez mon gynécologue.
Je vais aussi chez ce dernier avec mes cyclogrammes et je lui explique mon problème. Il me prend tout de suite au sérieux et me félicite d’être aussi appliquée et intéressée par mes cycles.
Résultat, je manque de progestérone et ci-cela n’explique pas la cause, peut expliquer pourquoi mes bras me font si mal.
Il me prescrit de la progestérone, ça marche. Rendez-vous au centre de la douleur annulé.
Sympto à ce moment m’évite des examens et traitements désagréables et lourds.
Mon problème est enfin pris au sérieux et on me prend rendez-vous chez une neurologue. Elle aussi contente que je puisse partager mes cyclogrammes et lui parler avec autant de précision (par exemple combien de jours précisément après ma 1ère prise de progestérone j’ai pu ressentir une différence et à quel point). Elle veut me faire passer un IRM cérébral, mais pas tout de suite parce que rien ne presse et surtout parce que grâce à Sympto, j’attends une merveilleuse nouvelle pour septembre.
Vu mon taux de progestérone, je dois sûrement cette réussite du 1er coup à cette méthode tellement intéressante et respectueuse des femmes. Mon gynécologue a aussi confirmé la date de conception en m’affirmant que c’était sans doute juste au jour près. J’ai aussi pu lui monter mes températures suite à quoi il m’a conseillé de recommencer les prises de progestérone jusqu’à la fin du 3e mois.
Ce qui m’a le plus frappée, c’est le sérieux avec lequel les médecins m’écoutent quand je leur dis que je prends note de toutes mes observations et que je conserve le tout avec une application sur mon téléphone . À chaque fois j’ai eu l’impression qu’une barrière tombait, comme si ma parole avait encore plus de valeur parce que je pouvais leur parler avec beaucoup plus de précisions et de justesse. Je me suis aussi rendue compte que mes cyclogrammes m’ont aidés à prendre confiance en moi. Grâce à eux j’ai pu monter d’où venait à mon avis le problème et j’ai pu le faire tout en sachant de quoi je parlais.
Alors voilà, 4x merci à Sympto!!! »


Anne

Sympto vient de m’annoncer ce matin une date d’accouchement prévue ! Je suis très heureuse bien sûr ! J’ai rencontré mon médecin ce matin, et bien qu’il soit formidable en général, j’ai pu constater son ignorance en termes de cycles féminins : il m’a quand même prescrit une prise de sang avec dosage HCG « pour dater précisément la grossesse » Ce qui est parfaitement inutile avec la courbe du cyclogramme (que j’avais apporté avec moi)… Je date la conception du 07 janvier, à 24h près. .. Bon, heureusement la prise de sang ne sert pas qu’à ça ! Il me semble aujourd’hui évident que Sympto sera un compagnon fidèle jusqu’à ma ménopause : pour la contraception tant qu’il faudra, les conceptions et les allaitements… Je vois bien que la fondation SymptoTherm ne rencontre pas le succès qu’elle mérite : vous nagez complètement à contre-courant du discours monolithique pro-pilule, et c’est frappant de voir comme le corps médical, et les femmes sous pilule avec lui, font de la résistance. Encore merci pour tout, je me sens bien moins ignorante de mon corps depuis que je modélise mes cycles sur sympto ; et je suis aussi bien plus choquée de réaliser à quel point cette ignorance est répandue ! Il m’est apparu que si un jour nous avons une fille, ce sera mon devoir que de lui transmettre ce savoir, plutôt que de lui faire prendre la pilule à l’apparition du premier petit copain… (Situation vue chez une amie récemment…) Merci encore !


Chloé

« J’ai pris la pilule pendant près de 15 ans d’abord et avant tout pour des problèmes d’acnés (ce qui a aidé, mais en contrepartie prise de poids !). Je voulais changer de mode de contraception mais n’avait aucune idée qu’il existait cette méthode naturelle. Puis mon chéri et moi avons décidé de faire un bébé et je suis tombée enceinte après le 2e essai mais le destin en a finalement décidé autrement. Même si les deux choses ne sont pas liées, j’ai eu le déclic! Je suis allée voir une amie naturopathe et c’est elle qui m’a parlé de la sympto.

J’en suis seulement à mon deuxième cycle, mais j’ai déjà beaucoup appris. Je ne connaissais pas mon corps. Je n’avais aucune idée de ce qu’il pouvait produire et maintenant je me rends compte qu’à chaque fois que je me suis dit « mais qu’est-ce qui se passe ? J’ai un problème ! ? » C’était mon corps qui passait par les différentes phases de mon cycle.

« J’ai également cru pendant les 5 dernières années que j’avais un problème avec ma libido et n’arrivais pas à comprendre pourquoi. Je suis allée jusqu’à me dire que ma baisse de désir était due au fait que je « vieillissais » (débile quand j’y pense!). Aujourd’hui je réalise que cette baisse d’envie coïncide à un changement de pilule et depuis que j’ai arrêté les hormones chimiques, je revis : pas parce que je fais plus de câlin,  mais parce que je ressens mon corps. Je me sens épanouie, libérée et surtout ENFIN en harmonie avec mon corps.

« J’ai demandé à mon mari s’il avait vu des changements depuis et il me dit que côté caractère, ça n’a rien changé. Je reste encore difficile lorsque les copines débarquent par contre il me dit qu’il est heureux que je ne me mette plus en danger en prenant la pilule, qu’avant il ne se rendait pas compte de ce que cela pouvait impliquer. »


Margot

« Avant: infantilisée, dépossédée de mon corps, sous l’influence d’hormones qui ne sont pas très bonnes pour la santé ou d’un stérilet qui m’en a fait voir de toutes les couleurs
Aujourd’hui: libre! Responsable de mon corps, « éduquée » sur comment je fonctionne, contraception saine.
Pour mon homme: il m’accompagne aux RDV avec ma conseillère et s’intéresse à la sympto même si les préservatifs ne sont pas son fort. Alors qu’avant la contraception ne concernait que moi. « 


Nina

« Avant, je n’ai jamais pris la pilule, je n’ai jamais voulu la prendre. Quand j’ai découvert qu’il y avait une solution naturelle et gratuite, la symptothermie, j’ai été très heureuse !!! J’utilise cette méthode depuis maintenant plus d’un an, sans problème et je suis très contente car ça m’a aussi permis de comprendre comment fonctionne mon corps. « 


Anaïs

« Ça ne fait qu’un mois que je suis sur sympto et les changements ont été radicaux : libido, humeur et relation avec mon corps plus harmonieux! Je dirais qu’avec la sympto nous sommes en respect total avec nous même ! Il n’y a rien de plus naturel que d’écouter son corps et de suivre ses battements, son rythme. »


Emilie

J’ai terminé il y a plusieurs mois, la phase d’apprentissage de 6 mois avec ma conseillère.   J’ai été ravie de cette formation et je vole maintenant en solo.  Je suis très satisfaite de l’enseignement et de l’aide que j’ai reçue.
Je me connais et me gère de façon naturelle et c’est la liberté.
La symptothermie est une bénédiction que je recommande dès que j’en ai l’occasion.  De tout cœur, merci pour tout ce que vous avez mis en place.  L’accès gratuit à l’application est super.  Mon compagnon et moi sommes ravis.  J’ai connu la symptothermie sur Facebook.  D’ailleurs le groupe est également d’une grande aide.   Je suis très contente de ce choix de contraception/conception.
Merci à toute l’équipe.

Retrouvez les femmes qui utilise sympto sur le groupe francophone Facebook, Symptothermie !
Rendez-vous sur Sympto.org. Un site web multilingue qui propose un manuel en accès libre en 7 langues,  où le compte est synchronisé avec l’application mobile sympto : sympto Free sur iphone, windows8, et sympto Plus sur Android).

Voir aussi les commentaires plus bas !

 

La sympto en esperanto !

Un article sur la symptothermie est paru dans la revue espérantiste internationale Kontakto (décembre 2015).  Lue dans environ 90 pays, cette publication est l’opportunité d’éveiller la curiosité de femmes et d’hommes de contrées diverses et parlant des langues dans lesquelles il y a peut-être peu de communication sur la symptothermie, méthode de gestion naturelle de la fertilité ! Continuer la lecture de La sympto en esperanto !

La contraception naturelle en 10 min

Dans cette chronique dédiée aux femmes (mais pas que…), Léna a le plaisir de partager avec vous son expérience de la Symptothermie !

A la découverte d’une méthode révolutionnaire pour les femmes en quête d’autonomie !

Une appli pour gérer sa fertilité? Oui, mais pas n’importe laquelle. Découvrez l’appli qui a déjà 20 ans d’avance (spot humoristique) !

Appli mobile et contraception naturelle: un article dans info@gynäkologie

Contraception naturelle et applications mobiles : sympto Plus, une haute fiabilité pour la gestion de sa fertilité
Contraception naturelle et applications mobiles : sympto Plus, une haute fiabilité pour la gestion de sa fertilité

Un article sur la symptothermie vient d’être publié dans un trimestriel gynécologique suisse, la revue info@gynäkologieLa femme dans la jungle des applications portant sur la fertilité : Quelles applis sont adaptées pour une contraception naturelle? (4.2015, info@gynäkologie, p. 20 – 22) Continuer la lecture de Appli mobile et contraception naturelle: un article dans info@gynäkologie

« La symptothermie, c’est une nouvelle émancipation de la femme »

En mars 2015, Le Plus du Nouvel Observateur a accordé une tribune à Valentina Salonna, conseillère en symptothermie. Un point de vue qui vient contrebalancer celui de nombreux gynécologues qui déclarent que la symptothermie n’est pas à recommander… Et si c’était le contraire?  Continuer la lecture de « La symptothermie, c’est une nouvelle émancipation de la femme »

Sympto, l’appli mobile des femmes qui ont 20 ans d’avance

La pilule c’était moderne autrefois. Mais comme vous allez le découvrir dans cette vidéo humoristique, il y a déjà beaucoup mieux, un moyen aussi naturel qu’efficace pour gérer sa fertilité :

La symptothermie, une alternative écologique aux contraceptifs hormonaux

Réalisée par deux utilisatrices de l’appli mobile sympto, cette vidéo a pour but de montrer aux femmes que la contraception naturelle dite symptothermique est une alternative sûre, efficace et respectueuse de leur corps.

Continuer la lecture de Sympto, l’appli mobile des femmes qui ont 20 ans d’avance

Applications mobiles et symptothermie: une nouvelle étude fait le tri

Les applis mobiles destinées à la conception ou contraception naturelle fleurissent sur le marché des stores, mais gare aux arnaques ! Après l’étude comparative menée en 2014 par la fondation SymptoTherm, une nouvelle évaluation est en cours aux Etats-Unis. Les résultats sont attendus pour fin 2015. Continuer la lecture de Applications mobiles et symptothermie: une nouvelle étude fait le tri

Passer de la pilule à la contraception naturelle

La pilule n’a plus le vent en poupe. Beaucoup de femmes cherchent des alternatives respectueuses de leur corps. La contraception écologique existe avec la symptothermie moderne. Mais gérer la transition n’est pas si aisée. Voici quelques conseils pour renouer en douceur avec son cycle.

Valentina Salonna, conseillère sympto. Photo Adriano Cavaliere
Valentina Salonna, conseillère sympto. Photo Adriano Cavaliere

 1. Retrouver confiance en soi

« Au premier contact, je remarque souvent un grand manque de confiance. La femme a peur de « se louper » en adoptant une contraception écologique, non reconnue par le corps médical, explique Valentina Salonna, sexologue et conseillère en symptothermie. Les femmes ont du mal à « lâcher » la sécurité officielle, socialement validée, plutôt que de développer leur propre sécurité intérieure. Or elles doivent savoir que la symptothermie repose sur une connaissance profonde de leur corps. Acquérir ce savoir va leur permettre de renouer avec la confiance en elles face au choix de la contraception écologique ».

« Ce problème de confiance est sans doute le frein le plus important à l’adoption de la symptothermie », confirme Christine Bourgeois, co-auteure du livre La Symptothermie complète.

Présidente de la fondation SymptoTherm, basée en Suisse, Christine conseille les femmes depuis trente ans en matière de contraception naturelle. « La femme doit prendre conscience que sa fertilité n’est pas une maladie à contrer par un cachet quotidien. Elle effectue simplement un retour à la normalité, avec un sentiment d’équivalence avec l’homme ».

2. Soutenir son corps

Nous ne sommes pas des machines… Notre cycle est très sensible au stress, y compris au stress chimique. « Lorsqu’une femme vient me voir pour commencer la symptothermie, je lui conseille tout d’abord de finir sa plaquette ! Sinon, cela met le cycle sens dessus dessous », sourit Christine Bourgeois. Après des années de pilule, il est possible que le cycle ait besoin de plusieurs mois pour redevenir ovulatoire. Il ne faut surtout pas s’inquiéter ! On compte généralement un cycle de réadaptation par année de pilule. C’est un ordre d’idée, et pas forcément la réalité, mais cela peut aider la femme à rester sereine. Elle peut profiter de la période d’apprentissage pour développer ses observations et son ressenti. Très rapidement, des effets positifs vont l’aider à persévérer : moins de migraines, un meilleur sommeil, un moral qui remonte, une meilleure libido, une perte de poids… »

La femme peut aider son corps à retrouver un fonctionnement naturel grâce à des cures naturelles. Tout d’abord, il faut du magnésium, l’un des grands régulateurs du cycle ! Environ 300-400 mg par jour pour faire remonter les stocks épuisés par les hormones de synthèse. Côté nutrition, privilégier les légumes verts, les oléagineux et les pois chiches, riches en magnésium.

Pour réguler le cycle, il y a aussi le gattilier, une plante « progestérone-like » qui va soutenir la phase post-ovulatoire. A prendre dans la deuxième partie du cycle.

Sagesse et pouvoirs du cycle féminin, Sarah Maria Leblanc, Marie Pénélope Peres, le souffle d'or, 2017, 2014.
Sagesse et pouvoirs du cycle féminin, Sarah Maria Leblanc, Marie Pénélope Pérès, le souffle d’or, 2017, 2014.

Enfin, on peut compléter par une cure de drainage, chardon-marie/pissenlit par exemple. Vous trouverez un protocole « post-pilule » (programme santé sur trois mois) dans l’excellent livre Sagesse et Pouvoirs du cycle féminin, écrit par Sarah-Maria Leblanc et Marie Pénélope Pérès, qui se sont penchées sur les manières d’éliminer les perturbateurs endocriniens et les xéno-oestrogènes. Si le cycle tarde à retrouver son rythme de croisière, mieux vaut alors consulter un naturopathe.

3. Suivre une bonne formation en contraception naturelle

La symptothermie nécessite une période d’apprentissage. « Environ 6 mois, précise Christine Bourgeois, au cours desquels la femme va apprivoiser les signes corporels de sa fertilité. Pour que la méthode symptothermique soit sûre, il faut s’observer correctement. Mais apprendre à se connaître prend un peu de temps ! » Pour aider les femmes, la fondation a mis en ligne et en accès livre son manuel, La Symptothermie complète. On peut aussi se le procurer en version papier sur Amazon. Enfin, la fondation dispose d’un réseau de conseillères pour effectuer un suivi online lorsque la femme ne souhaite pas suivre une formation classique.

« La symptothermie, c’est un peu comme le permis de conduire. On ne se lance pas seule sur la route sans un temps de conduite accompagnée ! », prévient Valentina.

« Pour aider les débutantes, il existe le groupe d’entraide Facebook Symptothermie. Pas moins de 100 femmes nous rejoignent chaque semaine! La fondation Symptotherm a aussi édité un nouveau guide pour les débutantes, le Sympto Basic, plus accessible que le grand manuel! », explique Pryska Ducoeurjoly, conseillère et administratrice de la fondation SymptoTherm.

4. Dialoguer avec son partenaire

Changer de contraception n’est pas sans impact sur le couple. « Amorcer un changement de contraception peut mettre en difficulté le partenaire, pas toujours prêt à partager la responsabilité de la fertilité. C’est toute la question du respect mutuel et de l’amour au sein du couple. Il est important de nourrir la discussion avec son compagnon pour bien lui expliquer la méthode. L’homme doit aussi se montrer motivé afin que la femme puisse se sentir soutenue pendant ses débuts. L’idéal est que le couple suive ensemble une formation », conseille Christine.

« Si l’homme ne fait pas confiance à sa compagne, cela peut compromettre le succès de la phase d’apprentissage », explique Valentina. A l’inverse, la femme doit éviter le forcing, pour se montrer à l’écoute de son homme, afin de comprendre son point de vue mais aussi ses petites peurs à lui ».

Plus d’information sur www.sympto.org et symptothermie.com

Et pour finir, 2 minutes de détente avec cette vidéo humoristique :

Français