Continuer la lecture de Présence Bouvier, Cologne " />
Présence Bouvier, conseillère en symptothermie, gestion naturelle de la fertilité de la femme

Présence Bouvier, Cologne

Comment as-tu découvert la symptothermie ?

Presence Bouvier 3Au détour du dernier chapitre d’un livre de Diana Richardson sur le Slow Sex (pour une approche plus consciente et douce). J’ai immédiatement accroché à l’idée qu’on puisse gérer sa fertilité sans intrusion systématique, chimique ou mécanique. Et pour cause, mon corps avait toujours mal réagi aux hormones (après coup, je lui dis merci !), l’idée d’une inflammation constante de l’utérus ne me donnait guère envie d’utiliser un stérilet, et je ne voulais plus devoir m’en remettre à chaque fois au préservatif. Donc cette découverte tombait à point !

Que t’a apporté  cette méthode écologique?

Beaucoup de joie de pouvoir faire l’amour sans aucun intermédiaire et avec l’esprit tranquille.

En apprenant la symptothermie avec l’aide d’une conseillère sympto, je me suis vite rendue compte que c’était bien plus qu’une simple méthode de gestion de sa fertilité. J’ai ressenti un véritable tournant dans ma vie, ma fertilité n’était plus une gêne, un danger à écarter, mais un trésor à préserver et à comprendre pour vivre plus sereinement avec. J’ai particulièrement apprécié la lecture annexe du livre Que se passe-t-il dans mon corps ?  qui m’a éclairée sur les processus physiologiques à l’œuvre et m’a révélé la beauté du fonctionnement du corps humain. Il transmet un message compréhensible, instructif et profondément positif sur la fertilité.

Grâce à la symptothermie (et à Diana Richardson), j’ai vécu une réappropriation de ma féminité dans son ensemble. Je me sens davantage en harmonie avec ma nature intime.

Je pense que c’est aussi une porte d’entrée (parmi d’autres) pour accéder à son intuition, sa sagesse intérieure. Cette connexion à son Soi intime peut être également développée par exemple via des visualisations bienveillantes de ses organes reproducteurs.

Comment s’est passé ton apprentissage ?

Au départ, ça n’a pas été sans hésitations, le temps d’expérimenter pas à pas, et surtout de se libérer, avec mon compagnon, des nombreuses croyances relayées par une grande partie de la société et de l’entourage. D’où l’importance d’un suivi avec une conseillère compréhensive et rassurante.

Le frein principal était finalement mes incertitudes envers le fonctionnement de mon corps et ma capacité de le décoder. J’ai gagné confiance en cherchant à comprendre les mécanismes physiologiques sous-jacents et en découvrant avec joie qu’ils concordaient avec mes observations personnelles.

Pourquoi as-tu voulu devenir conseillère en symptothermie ?

Je voulais en apprendre davantage sur le fonctionnement du cycle féminin et ses particularités (douleurs, irrégularités, allaitement, préménopause) pour pouvoir accompagner et soutenir les femmes qui veulent se lancer dans l’apprentissage de la symptothermie. Je trouve qu’il y a un cruel manque d’information honnête sur le fonctionnement du cycle féminin. Je souhaite activement aider les femmes (et les hommes) à avoir accès à ce précieux savoir.

Le couple devrait pouvoir faire le choix de moyen(s) de contraception de manière éclairée, sans qu’il y ait rétention ou déformation d’information sur une méthode aussi efficace que la symptothermie.

Ensuite, libre à chacun de décider ce qui lui convient en fonction de ses besoins et disponibilité du moment.

Il est vrai que la symptothermie demande au départ un investissement de temps et d’apprentissage et que la femme doit être prête à s’observer sérieusement si elle veut éviter une grossesse. Mais la symptothermie donne beaucoup en retour :

Une gestion active de sa fertilité, dans un climat de bienveillance envers son propre corps et l’environnement, invitant à la communication au sein du couple.

Elle est aussi l’occasion de déceler des éléments perturbateurs de la santé, puisque le cycle est un fidèle reflet de l’équilibre (ou du déséquilibre) de son train de vie.

Les adolescentes peuvent développer une compréhension précieuse de leurs cycles et gagner ainsi confiance en elles, au cœur de cette période de transformations qu’est la puberté.

Quel est ton parcours ?

Amoureuse des langues et en particulier de la langue internationale Espéranto, j’ai suivi une formation en traduction technique et scientifique en France, en Allemagne et au Canada. Puis j’ai développé au fil du temps des affinités (approfondies par certains postes, de nombreuses lectures et la participation à des séminaires) pour tout ce qui touche au développement humain et à la qualité relationnelle avec soi-même, autrui et notre « Terre Mère » : portage des bébés (avec découverte de Michel Odent et des Journées des Doulas), communication empathique (CNV), alimentation naturelle, médecines douces, recyclage des textiles, méditation, yoga…

Je suis infiniment reconnaissante envers la fondation SymptoTherm et tous ceux qui œuvrent à faire connaître la symptothermie et suis très heureuse de la transmettre à mon tour.

Comment te contacter ?

Via la messagerie sympto que je consulte 2 à 3 fois par semaine. Si c’est urgent, je suis aussi joignable par courriel, skype ou téléphone.

email : presence[@]posteo.de

Laisser un commentaire

Le Blog de la Symptothermie et de l'appli sympto

%d blogueurs aiment cette page :