Tous les articles par Sympto

Passer de la pilule à la contraception naturelle

La pilule n’a plus le vent en poupe. Beaucoup de femmes cherchent des alternatives respectueuses de leur corps. La contraception écologique existe avec la symptothermie moderne. Mais gérer la transition n’est pas si aisée. Voici quelques conseils pour renouer en douceur avec son cycle.

Valentina Salonna, conseillère sympto. Photo Adriano Cavaliere
Valentina Salonna, conseillère sympto. Photo Adriano Cavaliere

 1. Retrouver confiance en soi

« Au premier contact, je remarque souvent un grand manque de confiance. La femme a peur de « se louper » en adoptant une contraception écologique, non reconnue par le corps médical, explique Valentina Salonna, sexologue. Les femmes ont du mal à « lâcher » la sécurité officielle, socialement validée, plutôt que de développer leur propre sécurité intérieure. Or elles doivent savoir que la symptothermie repose sur une connaissance profonde de leur corps. Acquérir ce savoir va leur permettre de renouer avec la confiance en elles face au choix de la contraception écologique ».

« Ce problème de confiance est sans doute le frein le plus important à l’adoption de la symptothermie », confirme Christine Bourgeois, co-auteure du livre La Symptothermie complète.

Présidente de la fondation SymptoTherm, basée en Suisse, Christine conseille les femmes depuis trente ans en matière de contraception naturelle. « La femme doit prendre conscience que sa fertilité n’est pas une maladie à contrer par un cachet quotidien. Elle effectue simplement un retour à la normalité, avec un sentiment d’équivalence avec l’homme ».

2. Soutenir son corps

Nous ne sommes pas des machines… Notre cycle est très sensible au stress, y compris au stress chimique. « Lorsqu’une femme vient me voir pour commencer la symptothermie, je lui conseille tout d’abord de finir sa plaquette ! Sinon, cela met le cycle sens dessus dessous », sourit Christine Bourgeois. Après des années de pilule, il est possible que le cycle ait besoin de plusieurs mois pour redevenir ovulatoire. Il ne faut surtout pas s’inquiéter ! On compte généralement un cycle de réadaptation par année de pilule. C’est un ordre d’idée, et pas forcément la réalité, mais cela peut aider la femme à rester sereine. Elle peut profiter de la période d’apprentissage pour développer ses observations et son ressenti. Très rapidement, des effets positifs vont l’aider à persévérer : moins de migraines, un meilleur sommeil, un moral qui remonte, une meilleure libido, une perte de poids… »

La femme peut aider son corps à retrouver un fonctionnement naturel grâce à des cures naturelles. Tout d’abord, il faut du magnésium, l’un des grands régulateurs du cycle ! Environ 300-400 mg par jour pour faire remonter les stocks épuisés par les hormones de synthèse. Côté nutrition, privilégier les légumes verts, les oléagineux et les pois chiches, riches en magnésium.

Pour réguler le cycle, il y a aussi le gattilier, une plante « progestérone-like » qui va soutenir la phase post-ovulatoire. A prendre dans la deuxième partie du cycle.

Sagesse et pouvoirs du cycle féminin, Sarah Maria Leblanc, Marie Pénélope Peres, le souffle d'or, 2017, 2014.
Sagesse et pouvoirs du cycle féminin, Sarah Maria Leblanc, Marie Pénélope Pérès, le souffle d’or, 2017, 2014.

Enfin, on peut compléter par une cure de drainage, chardon-marie/pissenlit par exemple. Vous trouverez un protocole « post-pilule » (programme santé sur trois mois) dans l’excellent livre Sagesse et Pouvoirs du cycle féminin, écrit par Sarah-Maria Leblanc et Marie Pénélope Pérès, qui se sont penchées sur les manières d’éliminer les perturbateurs endocriniens et les xéno-oestrogènes. Si le cycle tarde à retrouver son rythme de croisière, mieux vaut alors consulter un naturopathe.

3. Suivre une bonne formation en contraception naturelle

La symptothermie nécessite une période d’apprentissage. « Environ 6 mois, précise Christine Bourgeois, au cours desquels la femme va apprivoiser les signes corporels de sa fertilité. Pour que la méthode symptothermique soit sûre, il faut s’observer correctement. Mais apprendre à se connaître prend un peu de temps ! » Pour aider les femmes, la fondation a mis en ligne et en accès livre son manuel, La Symptothermie complète. On peut aussi se le procurer en version papier sur Amazon. Enfin, la fondation dispose d’un réseau de conseillères pour effectuer un suivi online lorsque la femme ne souhaite pas suivre une formation classique.

« La symptothermie, c’est un peu comme le permis de conduire. On ne se lance pas seule sur la route sans un temps de conduite accompagnée ! », prévient Valentina.

« Pour aider les débutantes, il existe le groupe d’entraide Facebook Symptothermie. Pas moins de 100 femmes nous rejoignent chaque semaine! La fondation Symptotherm a aussi édité un nouveau guide pour les débutantes, le Sympto Basic, plus accessible que le grand manuel! », explique Pryska Ducoeurjoly, conseillère et administratrice de la fondation SymptoTherm.

4. Dialoguer avec son partenaire

Changer de contraception n’est pas sans impact sur le couple. « Amorcer un changement de contraception peut mettre en difficulté le partenaire, pas toujours prêt à partager la responsabilité de la fertilité. C’est toute la question du respect mutuel et de l’amour au sein du couple. Il est important de nourrir la discussion avec son compagnon pour bien lui expliquer la méthode. L’homme doit aussi se montrer motivé afin que la femme puisse se sentir soutenue pendant ses débuts. L’idéal est que le couple suive ensemble une formation », conseille Christine.

« Si l’homme ne fait pas confiance à sa compagne, cela peut compromettre le succès de la phase d’apprentissage », explique Valentina. A l’inverse, la femme doit éviter le forcing, pour se montrer à l’écoute de son homme, afin de comprendre son point de vue mais aussi ses petites peurs à lui ».

Plus d’information sur www.sympto.org et symptothermie.com

Et pour finir, 2 minutes de détente avec cette vidéo humoristique :

Français

Elles ont remplacé la pilule par leur téléphone

untitled

Ce mois d’octobre, Echo Magazine, hebdomadaire suisse, a exploré le sujet de la « symptothermie », jusqu’ici peu médiatisé, avec un point de vue plutôt positif. Cette alternative à la pilule peut en effet s’appuyer sur des résultats solides, à condition de bien s’observer.

« Une application smartphone peut alors s’avérer précieuse: au lieu de relever ses observations sur une feuille de papier, la femme peut directement les entrer dans un logiciel. Qui non seulement interprète les données («Aujourd’hui, vous êtes infertile dès 19h»), mais incite aussi à la rigueur. L’application Sympto, créée par la fondation SymptoTherm, envoie chaque jour un message à l’utilisatrice: «Reprise des températures dans quatre jours», «Enregistrez l’heure de prise de température», etc. Si les informations entrées sont incomplètes ou manquent de précision, le programme indique bleu fertile. «C’est comme avoir un moniteur dans la poche», note son concepteur, Harri Wettstein.

La méthode symptothermique n’est pas encore très connue. Le but de la fondation SymptoTherm est justement de promouvoir ce moyen de contraception et de le faire connaître. Mais elle n’a pas encore reçu un accueil favorable auprès des instances médicales ou éducatives, trop frileuses pour faire confiance à ce moyen de contraception naturel. Même dans les milieux chrétiens, ce n’est pas gagné…

« Les catholiques sont mal informés par leurs propres institutions, qui leur demandent pourtant de ne pas utiliser de pilule ou de préservatif, estime Harri Wettstein. Ils ont la chance d’avoir une théologie du corps, qui n’existe pas chez les protestants. Pourquoi ne pas proposer des papillons d’information au fond des églises et mettre de l’argent pour développer des applications smartphone, comme le font déjà les catholiques américains?»

Avec l’arrivée des appli mobile, la symptothermie pourrait néamoins davantage séduire les utilisatrices de tous les horizons, car la pilule n’a plus le vent en poupe et les femmes sont en quête d’une contraception plus respectueuse de leur corps.

Harri Wettstein ne craint pas la concurrence: «Au contraire! Je souhaiterais que les autres organisations qui promeuvent la symptothermie conçoivent leur propre application. On pourrait alors les comparer pour les améliorer».

Extraits de l’article de Christine Mo Costabella, Echo Magazine, n°40, 2 octobre 2014.


Pour lire l’article complet : téléchargez le pdf !

LIRE AUSSI : Ces femmes qui sont heureuses sans pilule (Echo Magazine, avril 2013.


 

Devenez conseillère…

La fondation SymptoTherm propose des formations pour devenir conseillère,  générer un revenu, et ainsi participer à l’émancipation des femmes dans la gestion de leur fertilité.

…ou Ambassadrice Sympto !

Si vous prenez un suivi de 6 mois par l’une de nos conseillères, vous pouvez aussi devenir Ambassadrice Sympto et participer, avec l’aide de la fondation, à l’essor de la symptothermie dans le monde ! A l’issue du suivi des six mois, vous recevrez une attestation de compétence faisant de vous une ambassadrice Sympto. Vous pouvez alors demander à la fondation un document pour animer chez vous (ou online), une session de présentation de sympto. Il ne s’agit pas de donner des conseils personnalisés mais d’expliquer ce qu’est la symptothermie et de sensibiliser vos amies à cette méthode qui leur permet de gérer leur fertilité. Vous contribuez ainsi à l’essor de ce savoir qui se passe de femmes à femmes. Plus d’info? Messagerie Sympto !

valentina_print
Valentina Salonna, conseillère Sympto et Yoga-thérapeute, exerce à Lausanne (Suisse)

skyscraper_sympto_600x1200_1-1

La contraception écologique, c’est possible… …depuis son téléphone portable ! (étude 2013)

logo fondation

Soucieuses de protéger leur santé, les femmes sont aujourd’hui à la recherche de moyens contraceptifs plus doux que les contraceptifs hormonaux, qui respectent leurs rythmes biologiques, sans pour autant perdre la sécurité garantie par la pilule. Elles ne veulent pas revenir au temps de leurs grands-mères et de la contraception naturelle, jugée peu efficace, à juste titre. Elles demandent un compromis parfait entre écologie, efficacité et modernité.

Ce nouveau moyen de contraception naturel, sûr, pratique et moderne existe : le logiciel sympto est l’outil le plus sûr pour une contraception écologique via mobile ou Internet (selon l’étude 2013 commandée par la fondation suisse Symptotherm)

symptosympto est le fruit d’une innovation numérique améliorée sur plusieurs années. Il permet aux femmes qui ont appris à observer leur cycle de connaître facilement et avec précision les jours fertiles et les jours infertiles de leurs cycles. Elles n’ont plus à s’encombrer de calculs manuels fastidieux. sympto redonne ainsi aux femmes le contrôle naturel de leur fertilité par la connaissance de leur corps.

Le logiciel pour ordinateur personnel ainsi que le guide complet de la méthode symptothermique sont accessibles gratuitement sur sympto.org ; les applications mobiles, qui se  synchronisent avec le compte web, sont téléchargeables sur les Appstore et Google Play. Grâce à sympto, les femmes disposent d’un nouvel outil fiable, ergonomique, pour maîtriser leur fertilité.

> L’étude comparative menée en 2013 par la fondation.

> PressetextSYMPTOTHERM Applis 2014 (Deustch)


 

ETUDE COMPLETE : « Comparaison entre les applications symptothermiques sur Smartphones (Android) et iPhone (iOS), état 2013, pour sonder leur fiabilité contraceptive ». Harri WETTSTEIN Dr, MBA, MA ; Zelal AL-SHEMMERY, Master en technologie du vivant EPFL et Christine BOURGEOIS, Présidente de la Fondation SymptoTherm, spécialiste INER et sympto.

L’étude de 2013 a été publiée dans The European Journal of Contraception and Reproductive Health, Vol. 19, Supplement 1, mai 2014, p. 201..

 

Le seul manuel de symptothermie sous licence libre, désormais en version papier

Après la version numérique en accès libre, la nouvelle édition du manuel La Symptothermie complète est disponible sur Amazon

« C’est une avancée considérable pour la fondation SymptoTherm qui oeuvre à la diffusion de ce savoir, se félicite Harri Wettstein, secrétaire de l’organisation basée en suisse. C’est un cadeau à s’offrir lorsqu’on démarre avec cette méthode de gestion de la fertilité. Un livre à placer sur sa table de nuit ! »

Nouvelle édition du manuel 2018 !

Ce livre est l’aboutissement de nombreuses années de travail. Il est remarquable à plus d’un titre :

> C’est le seul manuel d’apprentissage de la méthode symptothermique en accès libre ! « Nous avons choisi de le divulguer en version numérique sous licence libre afin que ce savoir ne soit plus caché. La version papier est payante (pour amortir les frais d’impression et pour soutenir notre travail) mais le contenu reste sous licence libre. Cela veut dire que toutes les femmes peuvent s’approprier ce savoir, le partager à leurs amies ou sur leurs sites. » 

> Ce manuel utilise les icônes pédagogiques du didactitiel sympto, en vue d’une prise en main rapide de l’application mobile et web.

> Il représente une synthèse du meilleur de toutes les écoles symptothermiques, pour une efficacité unique et inédite en terme de sécurité contraceptive. « Cette synthèse a pu être effectuée après des années de recherche et d’amélioration depuis les travaux du découvreur J. Rötzer, dans les années 60. A partir de ces travaux, plusieurs écoles ont été créées. Nous pensons avoir réussi à en retirer le meilleur. Non seulement les femmes disposent d’une grande sécurité, mais elles bénéficient d’un maximum de jours « non-fertiles » grâce aux algorythmes du didactitiel sympto, qui représente une avancée considérable par rapport aux relevés manuels d’autrefois. Avec l’application et son manuel, l’apprentissage se trouve aussi grandement facilité pour les débutantes ».

sympto.org

Le come back de la contraception naturelle

grazia logo

Prises une à une, les méthodes naturelles ont montré leurs limites selon l’indice de Pearl, qui quantifie le pourcentage d’échec d’une technique. Mais en combinant l’observation quotidienne de plusieurs indices de fertilité, on augmente la fiabilité contraceptive. C’est le cas de la symptothermie : mise au point dès 1965 en Autriche par le Dr Rötzer, cette méthode se voit perfectionnée grâce à des algorithmes qui fiabilisent les données et éliminent au maximum les erreurs d’interprétation.

LIRE LA SUITE sur Grazia.fr

Une efficacité comparable à la pilule

« Le problème, avec les données officielles, c’est qu’on met toutes les méthodes naturelles dans le même panier ! Or on sait aujourd’hui, études à l’appui, que la symptothermie sort nettement du lot, avec une vraie sécurité contraceptive. C’est une méthode 100% écologique, aussi efficace que la pilule ! », assure Harri Wettstein, Secrétaire de la fondation SymptoTherm.

>>LIRE LA SUITE sur femininbio.com

La symptothermie, un chemin vers soi

« Un jour, une amie m’a parlé de la symptothermie, explique Emilie Blanc, 29 ans. C’est avec beaucoup de réticence au départ que j’ai étudié cette méthode. J’avais perdu confiance en la fiabilité d’une telle approche. C’est finalement au cours d’une formation que j’ai eu la révélation. Là j’ai compris la puissance de cet outil, qui est bien plus qu’une contraception. J’ai senti un accord complet avec mon corps, cela a renouvelé ma féminité ».

>> LIRE A SUITE sur femininbio.com

La foire aux applis mobile : comment choisir ?

Si les software sur la méthode symptothermique ont le vent en poupe, l’avenir est probablement à ceux qui se synchronisent sur smartphones via une application mobile ! C’est le cas de sympto, lancé en 2010 par la fondation SymptoTherm. Basée en Suisse, elle dispose aujourd’hui d’un réseau international de conseillères online formées par ses soins.

tableau pilo pour pub pleine page

Cette évolution sur smartphone est encore récente. Mais sur le marché des Apps, c’est déjà la foire aux applis ! Pas moins d’une soixantaine assurent gérer votre fertilité. Mais peu d’entre elles offrent une sécurité réelle car elles ne dépassent pas la méthode du calendrier, totalement désuète. Pour la fondation SymptoTherm, parmi les applications mobiles, seules celles basées sur les principes de la symptothermie sont vraiment fiables (voir cette étude comparative).

>> LIRE LA SUITE sur carevox.fr

Namasté !

Bienvenue à toutes les utilisatrices de sympto, l’application mobile des femmes synchronisées avec leurs cycles !

Ce nouveau site, c’est un peu l’arrière-cuisine de l’appli sympto, et de la fondation SymptoTherm, engagée auprès des femmes dans la gestion de leur fertilité. Que d’aventure depuis la découverte de cette fabuleuse méthode, il y a 50 ans (en même temps que la pilule, tiens, tiens!). Il est temps de partager cela. Ici, on vous dit tout  sur la SYMPTOTHERMIE. Et même ce qu’on ne devrait pas vous dire ! Vous verrez,  c’est un sujet passionnant.

Sur ce blog : des témoignages, des avis, des conseils !

Et bien sûr  l’actu de la contraception écologique.  Il sera aussi question du Féminin, tout un art à la rubrique Féminitude !

Cet espace est aussi ouvert à nos conseillères, elles viendront vous partager ce chemin vers soi qu’est la symptothermie. Car sympto, ce n’est pas seulement l’appli mobile la plus fiable du marché des apps’, c’est aussi un style de vie, un approfondissement cycle après cycle de sa féminité!

> La contraception écologique en vidéo

> En savoir plus sur sympto app et la fondation http://blog.sympto.org/sympto-kezaco/

NB : Superbes images de Valentina Salonna, conseillère et yoga-thérapeute, qui nous fait ce cadeau d’illuminer ce premier post !